À quoi sert la maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information?

C’est aujourd’hui que je pète ma coche. Je saute les plombs. Ça fait plus de 10 ans que je me retiens. J’ai vraiment besoin de me vider le cœur.

Depuis 1990, je travaille à contrat, pour des remplacements, souvent mal rémunérés, etc. J’ai bâti mon expérience en étant ouverte à toutes les opportunités et en déménageant très souvent. Beaucoup de changements, beaucoup d’insécurité, beaucoup de frustration.

Et maintenant, je me pose la question :

A quoi sert la maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information? Je précise pour devenir archiviste.

Depuis que j’ai obtenu ce diplôme, beaucoup de portes se ferment devant moi et ce n’est pas une blague.

Le seul endroit qui exige ce diplôme, entre autres, pour un poste d’archiviste est BAnQ. Et pour les quelques postes, des tonnes de candidatures qui doivent passer des tonnes de concours où peu sont élus.

Les rares fois où j’ai eu  besoin de ma maîtrise étaient pour des postes de gestion dans les bibliothèques : gérer du personnel, gérer des budgets, etc.

Mais en archivistique ou en gestion documentaire, JAMAIS! Au contraire, dès que mon diplôme est mentionné, ma candidature est écartée, malgré le fait que j’ai passablement d’expérience en gestion documentaire. Des réponses laconiques du genre : « vous ne possédez pas les compétences pour le poste » me parviennent des RH* .

On préfère de loin les détenteurs de Certificat en archivistique ou de Technique de la documentation. J’en ai pour preuve cette analyse comparative que j’ai faite qui recense presque la majorité des postes offerts en sciences de l’information au Québec (Source: INALJ , EBSI et ASTED). En voyez-vous beaucoup parmi les postes d’archivistes qui demandent une maîtrise? Par contre, presque tous exigent d’avoir un diplôme en Technique de la documentation (ou un certificat en archivistique).

Alors, pourquoi offrir une maîtrise en archivistique dans les universités puisque AUCUN employeur (à part BAnQ) ne l’exige? Allez demander aux universités.

Expliquez-moi quelqu’un, il y a sûrement quelques chose que je n’ai pas compris.

Si c’était à refaire, je me dirigerais plutôt vers un Certificat en archivistique ou un Certificat en gestion des documents numériques ou une Technique de la documentation. Là, il y a des possibilités d’emploi!

Et vous, vivez-vous la même frustration?

*(voir aussi l’article suivant)

Catégories : Cogitations de Nyctale, Opinions, Sciences de l'information | Étiquettes : , , , | 19 Commentaires

Navigation des articles

19 réflexions sur “À quoi sert la maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information?

  1. Karine

    Bonjour Natalie,
    C’est étrange, car pour ma part je constate exactement l’inverse de ce que vous affirmez. J’ai lu les descriptions de postes du site dont vous parlez. Il y a 5 à 6 offres d’emplois qui exigent une maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information, 6 offres qui demandent le DEC et seulement 2 offres qui exigent spécifiquement le certificat en archivistique. Les détenteurs du certificat semblent davantage en mauvaise posture que ceux détenant la maîtrise. Le constat est le même lorsque l’on consulte la banque d’emplois de l’EBSI de l’Université de Montréal. J’ai recensé 7 postes qui demandent le diplôme de maîtrise et un seule qui exige le certificat!
    Moi qui possède le certificat, je suis même en réflexion à savoir si je n’irai pas faire la maîtrise pour avoir plus d’opportunités d’emplois. Ceci dit, peut-être que je me trompe et que vous avez de meilleurs yeux que moi pour repérer les poste d’archivistes avec certificat! Si c’est le cas, on devrait échanger nos sources ! 😉
    Cordialement,

    D’une archiviste en recherche d’emploi

    • Bonjour Karine,

      J’ai refait mes devoirs, corrigé certains éléments pour clarifier mon texte et élaboré une analyse des postes offerts en sciences de l’information à ce jour (2013-10-31); j’ai ajouté un lien vers les résultats. Et je persiste à dire que la maîtrise en archivistique ne sert pas à grand chose, sauf nous fermer des portes (si on ne détient que ce diplôme).

      Si tu désires aller en bibliothéconomie, je te recommande fortement de faire ta maîtrise en sciences de l’information. Sinon, pour travailler en archivistique, ce sera une perte de temps et d’argent. A moins que tu aies la patience d’attendre un poste de gestionnaire en archivistique à BAnQ!

      Bon courage!

      Natalie
      chercheuse d’emploi, encore!

      • Normand Charbonneau

        Bonjour Natalie,

        La maîtrise en sciences de l’information est un profil possible pour l’embauche sur un poste d’archiviste à BAnQ. Il y en a d’autres associant une formation initiale dans une discipline appropriée, les certificats de l’UdeM, de l’UQAM et de Laval ou la maitrise de Laval. Le tout pouvant être combiné à de l’expérience.

      • Bonjour Normand,

        Je te remercie pour ta précision.
        En effet, à BAnQ, toutes sortes de profils sont exigés pour des postes (technicien, archiviste, gestionnaire), mais c’est la seule institution qui peut exiger une maîtrise.
        Natalie

  2. Natalie, tu poses une très bonne question!

    J’ai commencé ma maîtrise à l’Université Laval mais, je ne l’ai jamais complétée. Est-ce que j’ai l’intention de la compléter? Non. Et c’est là que j’abonde dans le même sens que toi, car les postes que j’ai occupés et celui que j’occupe actuellement ne me le demandent pas. À un certain niveau, l’expérience pratique vient prendre le pas sur la formation. Je ne suis pas prêt à dire que la maîtrise ferme des portes mais je ne suis pas sûr que ça en ouvre.

    Daniel Ducharme vient de publier un billet en référence à celui-ci. Il pose la question suivante : « Peut-être est-il temps aussi de remettre sur le tapis la nécessité d’avoir un baccalauréat en archivistique, comme il en existe dans certains pays (comme la Suisse, par exemple). » C’est une question fort pertinente et je crois que c’est une voie d’avenir pour la profession. Son article est ici :

    http://danielducharme.blogspot.ca/2013/11/la-question-de-la-formation-des.html?showComment=1383580837896&utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook#c6451075031838815020

    J’avais déjà entamé une réflexion sur le sujet dans un billet et proposé une ébauche de ce à quoi le baccalauréat pourrait ressembler. Voici le lien, question d’alimenter la réflexion :

    http://aucoeurdenosactions.wordpress.com/2012/11/20/et-si-on-avait-besoin-dun-nouveau-programme-de-formation-en-gestion-de-linformation/.

    • Bonjour Charles,

      J’ai lu avec intérêt la réponse de Daniel, ainsi que ta réflexion sur un nouveau programme et je te remercie.

      Je suis entièrement d’accord avec le fait qu’un nouveau baccaulauréat en gestion de l’information fasse son apparition (avec option Archives historiques ou Gestion documentaire), à condition que le certificat et la maîtrise en archivistique/gestion documentaire disparaissent.
      J’irais suivre dès demain les cours que tu proposes, beaucoup plus pertinents que ceux offerts en maîtrise à l’EBSI à mon époque! Et beaucoup plus pratiques!

  3. Un nouveau bac serait trop génial. Mais pour éviter de ne créer qu’un « super-technicien », j’appellerais ça Gestion de l’information qui comprendrait une acquisition de compétences et connaissances sur trois volets: BPM/SIO, archivistique et gestion du changement.

  4. Pingback: Une nouvelle appellation pour la profession? | Convergence

  5. Poursuivez par la, c’est un plaisir de vous lire.

  6. Compliment, c est un plaisir de vous suivre

  7. Pingback: Étudier en informatique ou en gestion de l’information? | Le blogue de Nyctale

  8. J’avais déjà fait cette proposition de baccalauréat à l’UQÀM dans les années 90, projet qui soulevait un grand intérêt auprès de mes étudiants. Mais l’université souhaitait davantage développer un certificat de 2e cycle qui m’apparaissait totalement insuffisant. Et j’aurais sorti ce programme de bacc du Département d’histoire pour le diriger vers les Sciences de la gestion. Au final, c’est moi qu’on a sorti…

  9. Pingback: À quoi sert la maîtrise en bibliot...

  10. Marc Tremblay

    Bonjour, j’ai fais le certificat en archivistique, il me reste trois cours pour compléter mon deuxième certificat en gestion de l’information numérique. Le troisième certificat sera en droit. Je me demande s’il faut absolument la maîtrise pour travailler dans un poste dans une bibliothèque. La maîtrise en bibliothéconomie ne sert-elle pas uniquement pour les postes de directeurs et de gestionnaires? Des fois je pense qu’avec ce baccalauréat par cumul je ne pourrais même pas me trouver un simple poste dans une bibliothèque parce qu’il y a ceux avec la technique en documentation. En fait je me demande vraiment à quoi va me servir ce baccalauréat. Je vois des annonces de postes à contrat en archivistique sur emploi Québec avec des salaires de 12$ de l’heure. Ça me donne pas le goût de lâcher l’entretien ménager à 16,45$ de l’heure. En tout cas, espérons qu’il y a des postes d’archivistes sur le site archivistes.qc.ca. Est-ce qu’il y a vraiment des déboucher intéressant dans ce domaine?

    Dans mes cours de certificats il y a plein d’étudiants de la maîtrise. Je trouve déjà que les cours de base du certificat en gestion de l’information numérique répètent ceux d’archivistique. Le contenu de la maîtrise est-il si différent que ça?

    • Bonjour,

      D’abord, félicitations pour votre diplôme!

      Pour être bibliothécaire professionnel, il faut ABSOLUMENT obtenir une maîtrise en bibliothéconomie. Presque tous les postes de bibliothécaires professionnels sont des postes de gestionnaires: gestion des budgets, gestion des ressources humaines, gestion des collections, etc. Une cumulation de certificats serait insuffisante, selon moi. Dans les universités, les bibliothécaires ne font pas tous de la gestion, mais étant donné qu’une des tâches de ceux-ci est de constituer des corpus pour soutenir les programmes d’enseignement, cela prend un bagage assez poussé pour l’accomplir. Dans les bibliothèques publiques, on embauche des techniciens-nes en documentation pour orienter les lecteurs; ceux-ci sont encadrés par un gestionnaire, un bibliothécaire. Les techniciens-nes, pour la plupart, ne peuvent pas faire de gestion, par manque de compétence ou d’expérience. Dans les petites bibliothèques municipales, on retrouve principalement des techniciens-nes en documentation pour faire le travail de bibliothécaire (gestion). D’après moi, c’est que ces organismes ne veulent pas payer pour avoir des services professionnels. Certains de ces techniciens-nes font tout de même des miracles et travaillent très bien, malgré le fait qu’ils-elles n’ont pas la formation appropriée.

      Quant à l’archivistique, j’attends avec impatience un nouveau baccalauréat qui permettrait d’obtenir une formation plus complète en archivistique. J’ai travaillé avec des personnes qui avaient seulement un certificat en archivistique ou une technique de la documentation et je perçois le manque de connaissances. Je suis d’accord avec vous, tous les postes qu’on voit en archivistique ne demandent qu’un certificat en archivistique (sauf à BAnQ). Je suis même retournée à l’université « refaire » mes études d’archivistique en faisant un certificat; je commençais à croire que le fait d’avoir une maîtrise en archivistique me nuisait puisque ce n’est pas exigé. Je pense que souvent on ne me convoque même pas en entrevue parce que je n’ai pas le « bon » diplôme.
      Mes études de maîtrise remontent déjà à quelque temps, donc je ne pourrais comparer avec ce qui s’enseigne présentement. Chose certaine, j’ai l’impression que le programme de maîtrise de l’EBSI est plus d’actualité que celui de l’Université Laval.

      Je pense que pour travailler en archivistique il faut être très ouvert pour accepter tout ce qui passe et avoir un bon bagage en informatique. Il y a des débouchés intéressants pour ceux qui sont patients. Il faut vraiment pouvoir démontrer tout le potentiel et les avantages que nous pouvons offrir aux organismes.

      Savoir se vendre est aussi une des clés du succès.

  11. Laurie C.

    Bonjour,

    Je trouve très intéressant ses échanges étant donné que je pense faire ma Maîtrise en sciences de l’information à l’EBSI. J’aspire à atteindre un poste de gestionnaires dans une bibliothèque municipale ou une université, mais je comprend qu’il est difficile d’obtenir ces postes en sortant de nos études. Il y a plusieurs offres d’emplois, mais il demande généralement 3 ans ou plus d’expérience pertinente. Je suis consciente que ce n’est pas en archivistique ou en gestion documentaire, mais pourriez-vous m’éclairer sur les postes en général que les étudiants sortant de la maitrise obtiennent pour atteindre par la suite les postes de gestionnaires? Bref, comment arrivent-ils à atteindre les 3 années ou plus d’expérience pertinente avant d’atteindre un poste en gestion?

    De plus, j’ai un D.E.C en sciences humaines et un baccalauréat en Animation et recherche culturelles, donc je n’ai pas de formation directement en lien avec les bibliothèques. Est-ce que ce cheminement académique va me nuire ou plusieurs sont dans la même situation que moi?

    Merci de votre attention.

    • Très grande question!
      Comme je ne suis pas une spécialiste des ressources humaines, je vais répondre avec mon expérience.
      Pour obtenir l’expérience nécessaire afin de devenir gestionnaire, il ne faut pas avoir peur d’accepter toutes les occasions qui passent, sans se soucier de la durée ni du salaire offert. Que ce soit pour une période d’un mois ou d’un an, toute expérience accumulée çà et là alimentera un curriculum vitae. Il arrive qu’on trouve des offres d’emploi de technicien-ne en documentation dont les fonctions avoisinent celles du gestionnaire! Il faut être attentif au marché de l’emploi.
      Il faut aussi s’investir, se démarquer, réseauter. Le réseau de contacts n’est pas à négliger.
      La plupart des personnes qui détiennent une maîtrise en science de l’information ont fait un baccalauréat dans une autre discipline. Parfois, ces combinaisons peuvent servir dans une future carrière, d’autres fois, moins.

      Bonne chance dans vos démarches.

  12. Laurie C.

    Merci pour votre réponse détaillée!

  13. Simon T.

    Bonjour, je suis au secondaire et j’aimerais devenir archiviste .. Quelle démarche je dois faire ? Ma conseillère en orientation ma dit de faire un pré universitaire au CEGEP en Histoire (car j’aime ca) et faire un BAC en histoire avec un certificat en archivistique mais je ne suis pas sûr si c’est bon de faire ca !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :